Marche pour la Justice et la Vérité « contre le racisme, les violences policières, la hogra, la chasse aux migrant-e-s »

>>> MOBILISATION :

Nous appelons à manifester le 19 mars pour la Justice et la Dignité parce que :

>> La revendication légitime de Vérité et de Justice portée par ces familles victimes de violences policières doit être soutenue.

>> La banalisation des discours, des actes racistes et leur caractère structurel sont inacceptables.

>>    Les droits démocratiques doivent être défendus face à l’Etat d’urgence et des mesures liberticides qui touchent particulièrement celles et ceux qui subissent le racisme.

>> L’accueil des migrant-e-s dans des conditions dignes et la régularisation de tous les sans papiers doivent être opposés à l’Europe forteresse.

Théo et Adama nous rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…

A Tours :

 

 

 

 

 

A Paris :

Jeudi 9 Mars à 18h,
Rassemblement place de la Liberté

« Contre le racisme, les violences policières, la Hogra, la chasse aux migrant-e-s »
en solidarité avec Adama Traoré, Théo et toutes les victimes de violences policières.
Vendredi 17 mars à 20h,
Réunion publique
Foyer des cheminots, 11 rue Blaise Pascal à Tours. En face la gare Côté Tram. Arrêt Tram « Gare de Tours ».
Dimanche 19 mars à 14h,
Paris/Nation

Marche pour la Justice et la Vérité « contre le racisme, les violences policières, la hogra, la chasse aux migrant-e-s »
Départ collectif organisé depuis ToursInscription et Renseignements : 06.75.47.19.10
solidaires37@orange.fr

Respect du droit d’asile !

no_borderDepuis maintenant 4 mois notre commune (Saint Pierre des Corps) accueille une cinquantaine de réfugiés soudanais arrivant de Calais au Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO), dans l’ancien foyer SNCF avenue Stalingrad.
La moitié des résidents des trois CAO du département n’a pas eu le droit de déposer une demande d’asile en France. La préfecture leur envoie des notifications de transfert vers l’Italie, c’est-à-dire se prépare à les expulser appliquant avec zèle les accords de Dublin qui stipulent qu’un réfugié entré en Europe par un autre pays de l’espace Schengen doit faire sa demande dans ce pays.

Or pour faciliter le démantèlement de la « jungle » de Calais, M.Cazeneuve, alors ministre de l’intérieur, avait promis aux migrants qu’ils pourraient déposer une demande d’asile en France s’ils acceptaient d’être répartis dans tout le pays : la procédure « Dublin » ne serait pas appliquée.
Cette promesse a été réitérée par son successeur M.Le Roux dans un CAO à Cancale . Et le président de la République a pris le même engagement au CAO de Grandmont en novembre.

Lors du repas partagé franco-soudanais du 4 février dans la salle Joliot Curie réunissant plus de 200 personnes, une pétition exigeant le respect du droit d’asile a circulé : elle a recueilli 3000 signatures et a été déposée à la préfecture le 9 février lors d’un rassemblement de 150 personnes.
Il est absolument scandaleux qu’une promesse faite plusieurs fois ne soit pas respectée ! Face à ce mensonge d’État, amplifions nos mobilisations solidaires afin d’imposer l’application de la convention internationale de Genève de 1951 qui stipule que les réfugiés peuvent déposer leur demande d’asile dans le pays de leur choix.

Tribune, du groupe 100% à Gauche publiée, en MARS 2017, dans « La Clarté », journal municipal de Saint-Pierre des Corps.

SOUTENIR LES RÉSIDENTS ET LES SALARIES DU FOYER ALBERT THOMAS

1701_logo_albert_thomas

Le 22 décembre dernier, le Tribunal de Grande Instance de Tours a décidé la liquidation judiciaire de «l’association Albert Thomas », gestionnaire du foyer d’urgence Albert Thomas (accueillant 36 résidents) et bailleur d’appartements représentant 21 places d’hébergement d’urgence. Cette liquidation peut entraîner de facto l’expulsion des 36 résidents actuels du Foyer.

Une solution d’accueil temporaire et inadaptée a été proposée par “les autorités” avec la mise à leur disposition par la Ville de Tours d’un gymnase. Cette proposition est indigne et ne constitue en aucun cas une réponse pertinente alors que les locaux même du foyer, qui appartiennent à la Ville de Tours, sont conçus et
équipés pour accueillir des personnes dans un hébergement stable et durable. Alors qu’au contraire, dans un gymnase, les accueillis doivent quitter celui-ci entre 9h et 18h, ce qui est inconcevable dans les conditions climatiques actuelles et alors que la santé de certains nécessite la permanence
de leurs soins.

Nous, “comité de soutien citoyen aux résidents du foyer Albert Thomas”, réclamons l’application immédiate de la loi DALO, qui reconnaît à la personne bénéficiant d’un hébergement d’urgence un « droit au maintien dans les lieux », selon le principe dit de continuité. Le non-respect de ce droit engagerait la responsabilité du représentant de l’État dans notre département, en la personne du Préfet d’Indre et Loire. Ce droit a pour effet que la personne accueillie peut rester dans la structure où
elle est hébergée jusqu’à ce qu’une solution adaptée à ses besoins la conduise vers une structure d’hébergement stable ou un établissement de soins, ou, mieux encore, vers un logement.

Nous demandons donc à la Mairie de Tours, propriétaire des lieux, d’autoriser les 36 résidents actuels à se maintenir dans les locaux constituant le Foyer Albert Thomas jusqu’à ce qu’une éventuelle solution alternative adaptée, durable et digne, leur soit dès que possible proposée.

Nous demandons également au Préfet que la DDCS 37 garantisse la pérennité des 36 places d’hébergement d’urgence disponibles sur le département :

  • en lançant dès maintenant un appel d’offre à d’autres associations gestionnaires pour la reprise de l’activité du Foyer,

  • lesquelles veilleront au respect de la décence de l’accueil,

  • se verront attribuer par les pouvoirs publics des moyens de fonctionnement suffisants

  • en veillant à ce que les libertés individuelles des résidents soient respectées

  • laquelle association devrait également s’attacher à la reprise des contrats de travail de l’équipe
    professionnelle en place actuellement, compétente et expérimentée.

Le principe de continuité a été acté pour les appartements extérieurs gérés jusqu’à sa liquidation par l’association Albert Thomas. Nous demandons qu’il en soit de même pour le foyer lui-même.

Par ailleurs, au regard de la situation dramatique de l’hébergement d’urgence dans le Département d’Indre et Loire, nous demandons que les 36 places d’hébergement déployées en urgence au gymnase de la Ville soient maintenues au profit d’autres personnes sollicitant le 115, lequel ne peut actuellement répondre à la demande faute de places d’hébergement d’urgence en nombre suffisant.

Quelques échéances importantes :

-mercredi 18/01 à 16h30 : soutien aux salariés

-vendredi 20/01 après midi « atelier banderoles et slogans »

-samedi 21/01 à 15h : manifestation au départ de Jean Jaurès

Le  » Comité citoyen de soutien aux résidents du Foyer Albert Thomas  »

soutienfoyeralbertthomas@gmail.com (téléphone : 06 75 47 19 10) auquel s’associent les organisations SUD Santé-Sociaux, SOLIDAIRES 37, JC 37, UEC 37, NPA 37, SDAS-FO 37, PCF 37, CGT 37, « Les Verts » 37, FSU37, LGBT 37, Le Ptit Kawa de Tours, Les Amis de Demain Le Grand Soir, ATTAC 37, PCOF 37, Alternative Libertaire 37, Resf37, « Touraine je t’aime », Chrétiens-Migrants, POID37, les » Insoumis Val de Brenne « , les salariés de « La Barque », CATDP.

 

Avec les Grecs ce jeudi 2 juillet à Tours

Jeudi 2 juillet à 18h30 place Jean Jaurès, rassemblement pour un soutien sans faille au peuple Grec, pour la démocratie en Europe.

A l’appel d’ATTAC, de CATDP, d’EELV, d’Ensemble !, du MRC, du NPA, de Nouvelle Donne, du PCF et du PG.

L’Europe est à la croisée des chemins. La Troïka ne cherche pas seulement à détruire la Grèce, elle s’en prend à nous tou.te.s. Il est grand temps de nous dresser contre le chantage des élites européennes.

Dimanche prochain, le peuple grec a la possibilité de refuser l’austérité, et de choisir la voie de la dignité, dans l’espoir d’une autre Europe. En ce moment historique, chacun de nous doit prendre position.

antik296_la_une_OXIPour nous, c’est NON à l’austérité, à la réduction des pensions de retraites et à l’augmentation de la TVA, C’est NON à la pauvreté et aux privilèges C’est NON au chantage et au démantèlement des droits sociaux. C’est NON à la peur et à la destruction de la démocratie.

Pour nous, c’est OUI à la dignité, à la souveraineté, à la démocratie, et à la solidarité avec les citoyen.ne.s grecs.

Continuer la lecture

La Marche Mondiale des Femmes s’arrête à Tours ces 2 et 3 juin

Mardi 2 juin et mercredi 3 juin, la Marche Mondiale des Femmes s’arrête à Tours

MMF

Tous les 5 ans depuis l’année 2000, les féministes du monde entier unissent leurs forces pour marcher ensemble avec l’objectif commun de construire un monde basé sur la Paix, la Justice, l’Égalité, la Liberté et la Solidarité. En Europe, la marche est partie le 8 mars du Kurdistan et terminera son périple le 17 octobre 2015 à Lisbonne au Portugal, en passant par la France ( Bourg en Bresse, Tours, Nantes, Paris, Toulouse, Marseille…).

La Marche Mondiale des Femmes veut rompre avec le patriarcat, le capitalisme et le racisme, les trois systèmes d’oppression qui contrôlent nos vies dans le monde entier (voir l’appel). Continuer la lecture

Soirée film et débat au CNP : la sécu, un droit pour toi, pour moi, pour nous. Quel avenir ?

Soirée CNP Sécu un droit pour toi, pour moi, pour nousJeudi 9 avril à 20h aux Studio Cinémas (2, rue des Ursulines à Tours), les Amis du Monde diplomatique, le Collectif féministe Pcf/Front de Gauche, ATTAC, La Ligue des Droits de l’Homme (LDH), la Convergence services publics 37, Le Collectif Notre santé en danger, le CNP proposent LA SECU : UN DROIT POUR TOI, POUR MOI, POUR NOUS. QUEL AVENIR ?

70 ans après sa création, la sécurité sociale est menacée dans ce qui constitue sa raison d’être : la solidarité devant les risques majeurs de l’existence. La Sécu est-elle devenue un puits sans fond où s’engloutissent les cotisations ? Continuer la lecture

Ni Gaëtan, ni aucun-e autre condamné-e pour avoir manifesté ne doit aller en prison !

Communiqué de presse du NPA-Jeunes à propos de la condamnation d’un jeune militant du NPA de Toulouse pour avoir participé à une manifestation suite à l’assassinat de Rémi Fraisse. Voir aussi la pétition en ligne à signer et faire siver massivement.

Nous défendrons notre droit à la révolte.

Ce mercredi 1er avril, le verdict du procès en appel de notre camarade Gaëtan, militant de la jeunesse du Nouveau Parti Anticapitaliste, est tombé. 6 mois de prison dont 2 fermes, et 1100 euros d’amende. C’est le prix que le justice de classe veut lui faire payer pour avoir pris part à une manifestation interdite le 8 novembre dernier à Toulouse, après l’assassinat de Rémi Fraisse par les forces répressives sur le site du barrage inutile et destructeur de Sivens. Continuer la lecture

Décès de Rémi Fraisse : le résultat de 2 mois de violences policières contre les opposants au barrage de Sivens.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Rémi Fraisse, étudiant de 21 ans est décédé sur le site de Sivens, en marge de la manifestation qui a rassemblé plusieurs milliers d’opposants au barrage de Sivens.

Le NPA exprime ses condoléances et sa solidarité à la famille et aux proches de Rémi. Il exige que toute la lumière soit faite sur ce décès.

Ce drame est le résultat de 2 mois de violences policières croissantes envers les opposantEs au barrage. De peur de voir se multiplier les résistances comme à Notre-Dame-des-Landes, l’État cherche à briser par la violence et la criminalisation un mouvement qui s’étend et s’approfondit contre les grands projets nuisibles imposés.

Ce passage en force est d’autant plus scandaleux que le rapport d’expert sorti ce jour établit que « le choix d’un barrage en travers de la vallée a été fait sans réelle analyse des solutions alternatives possibles », pointe une évaluation « contestable des besoins réels » et juge «de qualité très moyenne» l’étude d’impact. Il donne raison à celles et ceux qui s’opposent depuis le début à ce projet.

​Le NPA 37 appelle à participer au rassemblement qui est organisé ce mercredi 29 octobre à Tours, à 18h30 place Jean Jaurès pour rendre hommage à Rémi et dénoncer les violences policières.

Voir les appels locaux à se rassembler pour Rémi Fraisse et en soutien à la Z.A.D. du Testet sur le site collaboratif d’informations locales La Rotative : Rassemblements en soutien à la ZAD du Testet à Tours et Loches.

 

On lâche rien pour la Palestine samedi 27/09 dès 16h à Saint-Pierre-des-Corps !

Après les mobilisations qui se sont succédé à Tours contre la sanglante agression israélienne infligée tout l’été à Gaza, les organisations associatives, syndicales et politiques – dont le NPA37 – engagées dans le mouvement local de solidarité avec le peuple Palestinien ne lâchent rien, durant « 5 heures pour la Palestine », samedi 27 septembre de 16h à 21h, salle de la Médaille à St-Pierre-des-Corps.

Affiche "5h pour la Palestine" 27/09/14 16h à Saint-Pierre-des-CorpsCet événement festif sera aussi l’occasion de discuter des formes qui nous permettront au mieux de continuer à apporter localement notre soutien aux palestiniens, grâce aux éclairages de nos deux intervenants :

Continuer la lecture

Trêve à Gaza : la mobilisation tourangelle se poursuit !

Communiqué unitaire des organisations associatives, syndicales et politiques – dont le NPA37 – engagées dans le mouvement local de solidarité avec le peuple Palestinien, appelant à un rassemblement ce samedi 30 août à 16h Place Jean-Jaurès, puis à une grande manifestation le samedi suivant.BDS arrivée manif Tours 190714

« L’ensemble des organisations participant à Tours au mouvement de solidarité avec le peuple palestinien accueille avec soulagement, mais aussi avec vigilance, la fin annoncée des bombardements et la levée partielle du blocus de la bande de Gaza. Un tel accord, historique puisque jamais l’État d’Israël n’avait auparavant envisagé d’alléger le blocus, ne peut que constituer un point d’appui vers la pleine reconnaissance des droits fondamentaux du peuple palestinien. Dans cette perspective, nous rappelons que rien ne saurait être réglé tant que ne seront pas garantis la levée totale du blocus de Gaza, l’arrêt immédiat de la colonisation et de l’occupation, l’arrêt immédiat de la répression en Cisjordanie et à Jérusalem et le droit au retour pour tous les réfugiés palestiniens. Continuer la lecture