49-3 pour la Loi Travail : Censurons ce gouvernement et sa politique

Paris, le 9 avril 2016. Manifestation contre la loi travail.

Le gouvernement vient de décider de passer en force, d’utiliser la méthode du coup d’Etat en recourant à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter la loi travail sans vote.

L’épreuve de force est désormais plus que jamais engagée !

La loi travail n’est ni amendable ni négociable, le gouvernement n’a aucune légitimité pour l’imposer à une population qui la rejette massivement.

Faute d’avoir convaincu ses propres parlementaires,  il se livre au chantage : soit la loi travail, soit la censure du gouvernement. Ce gouvernement n’est plus légitime ni pour la population ni chez les travailleurs ni à gauche . Sans aucune hésitation : dégageons-le et pour cela amplifions les mobilisations.
Le gouvernement refusait de « céder à la rue ». C’est à la rue, à la mobilisation de dire à ceux qui veulent imposer la destruction du Code du travail qu’ils ne nous représentent pas.

Pour toutes celles et ceux qui refusent la loi travail, salariéEs, précaires, chômeurs/euses, lycéenNEs et étudiantEs, c’est le moment d’y aller toutes et tous ensemble.

Retrouvons nous dès ce soir massivement devant l’Assemblée Nationale !

La journée de mobilisation du 12 mai prend une autre dimension, elle doit être une vraie journée de grève interprofessionnelle  pour commencer à  bloquer le pays pour censurer le gouvernement et sa loi. Dans la foulée occupons les places pour décider ensemble des suites de la mobilisation pour gagner.

 

Montreuil, le 10 mai 2016

Le racisme d’Etat, ça suffit ! Rossignol, démission !

Paris, le 31 octobre 2015. Marche de la dignité et contre le racisme.

Cela ne fait plus mystère pour personne : le gouvernement est en très mauvaise posture. Le mouvement de la jeunesse et des travailleurs/ses contre la loi El Khomri permet à des centaines de milliers de personnes d’exprimer une colère accumulée depuis 2012, contre un pouvoir politique qui ne cherche même plus à dissimuler qu’il est intégralement au service du grand patronat. Ce faisant, la mobilisation a accentué les divisions au sein du Parti socialiste et dissipé en bonne partie les illusions du « dialogue social ».

La vidéo d’un policier frappant d’un violent coup de poing en plein visage un lycéen, maintenu par d’autres policiers, n’a fait que rendre visible pour des millions de personnes ce que connaissent les lycéen-ne-s mobilisé-e-s depuis plus d’un mois et ce que savent d’expérience les habitant-e-s des quartiers populaires : la police a pour fonction primordiale de réprimer tou-te-s ceux et celles qui se révoltent et, dans l’accomplissement de cette fonction, elle agit de la manière la plus violente et arbitraire, en particulier contre les jeunes issus de l’immigration postcoloniale.

Mais la réponse du gouvernement à ce vent de fronde, ce n’est pas seulement la répression policière et sa dimension raciste. Un autre aspect du racisme d’Etat s’est manifesté dans les propos tenus lors des deux dernières semaines par le Premier ministre Manuel Valls et la Ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, Laurence Rossignol. Dans les deux cas, il s’agissait de stigmatiser une fois encore les musulman-e-s, en les présentant comme une menace pour ce qu’ils nomment la « République » et le « vivre-ensemble ».

La chanson est malheureusement trop connue depuis une quinzaine d’années : pour détourner l’attention de sa politique antisociale, le gouvernement prend appui sur les discriminations systématiques qui traversent la société et agite le foulard islamique, en en faisant le signe incontestable d’un danger « islamiste » voire « terroriste ». Mais Laurence Rossignol est allée plus loin dans l’obscénité raciste, en comparant les femmes voilées à « des nègres américains qui étaient pour l’esclavage ». Elle réussit ainsi le tour de force de joindre l’islamophobie à la négrophobie.

L’usage du mot « nègre » est évidemment inacceptable, et il révèle s’il le fallait l’emprise persistante de l’inconscient colonial et raciste dans la classe dirigeante française. Mais affirmer que des esclaves étaient favorables à l’oppression qu’ils subissaient, c’est nier la responsabilité des puissances occidentales, en particulier la France, dans ce crime contre l’humanité qu’ont constitué l’esclavage et la traite des Noirs, mais c’est aussi occulter la multitude des résistances et des révoltes de la part des esclaves. A l’occasion de ce genre de déclaration, comment ne pas voir qu’un gouvernement qui lutte contre les libertés des femmes voilées sous prétexte de les libérer, se fait l’héritier de ceux qui ont entretenu l’esclavage et la colonisation ?

Le NPA condamne ces propos, appelle à la démission de Laurence Rossignol et soutient les associations antiracistes qui ont porté plainte pour « injure publique à caractère racial ». Ses propos, ainsi que ceux de Manuel Valls, ne sont pas seulement consternants. Ils mettent en pleine lumière l’agenda du gouvernement, exprimé clairement par Manuel Valls : « Bien sûr, il y a l’économie et le chômage, mais l’essentiel, c’est la bataille culturelle et identitaire ». Face à cette politique qui vise à unir ceux qui devraient être divisés et à diviser ceux qui devraient être unis, nous mettrons toutes nos forces pour amplifier la mobilisation contre la loi Valls/El Khomri et pour la lier au combat contre le racisme d’Etat, plus que jamais nécessaire. Ce lien ne se fera pas tout seul : il n’est possible que par l’auto-organisation de celles et ceux qui subissent le racisme, et son respect par l’ensemble du mouvement.

Montreuil, le 11 avril 2016

Avec les Grecs ce jeudi 2 juillet à Tours

Jeudi 2 juillet à 18h30 place Jean Jaurès, rassemblement pour un soutien sans faille au peuple Grec, pour la démocratie en Europe.

A l’appel d’ATTAC, de CATDP, d’EELV, d’Ensemble !, du MRC, du NPA, de Nouvelle Donne, du PCF et du PG.

L’Europe est à la croisée des chemins. La Troïka ne cherche pas seulement à détruire la Grèce, elle s’en prend à nous tou.te.s. Il est grand temps de nous dresser contre le chantage des élites européennes.

Dimanche prochain, le peuple grec a la possibilité de refuser l’austérité, et de choisir la voie de la dignité, dans l’espoir d’une autre Europe. En ce moment historique, chacun de nous doit prendre position.

antik296_la_une_OXIPour nous, c’est NON à l’austérité, à la réduction des pensions de retraites et à l’augmentation de la TVA, C’est NON à la pauvreté et aux privilèges C’est NON au chantage et au démantèlement des droits sociaux. C’est NON à la peur et à la destruction de la démocratie.

Pour nous, c’est OUI à la dignité, à la souveraineté, à la démocratie, et à la solidarité avec les citoyen.ne.s grecs.

Continuer la lecture

Grèves et manifestations du 9 avril, engager la bataille contre le gouvernement et le patronat

Manifestation contre l’austérité à Tours et partout en France – Jeudi 9 avril 2015 – 10h Place de la Liberté

Malgré la claque qu’il a reçue Fanch Soldessociaistes aux élections départementales, le gouvernement a annoncé la poursuite de sa politique au profit du patronat, et dont le FN récolte les fruits. Après la loi Macron qui généralise le travail du dimanche et casse le Code du travail, il planche désormais sur la remise en cause du contrat de travail.

Continuer la lecture

Ni Gaëtan, ni aucun-e autre condamné-e pour avoir manifesté ne doit aller en prison !

Communiqué de presse du NPA-Jeunes à propos de la condamnation d’un jeune militant du NPA de Toulouse pour avoir participé à une manifestation suite à l’assassinat de Rémi Fraisse. Voir aussi la pétition en ligne à signer et faire siver massivement.

Nous défendrons notre droit à la révolte.

Ce mercredi 1er avril, le verdict du procès en appel de notre camarade Gaëtan, militant de la jeunesse du Nouveau Parti Anticapitaliste, est tombé. 6 mois de prison dont 2 fermes, et 1100 euros d’amende. C’est le prix que le justice de classe veut lui faire payer pour avoir pris part à une manifestation interdite le 8 novembre dernier à Toulouse, après l’assassinat de Rémi Fraisse par les forces répressives sur le site du barrage inutile et destructeur de Sivens. Continuer la lecture

Notre position sur les élections départementales

elections-departementales-2015_catcherAlors que le gouvernement Hollande Valls applique consciencieusement ses politiques d’austérité, alors que le Front National se prépare à ramasser la mise dans ces élections, il est important de montrer que d’autres politiques sont possibles.

C’est pour toutes ces raisons que le NPA d’Indre-et-Loire a participé aux réunions unitaires à la gauche du parti socialiste pour faire émerger un véritable alternative de gauche. Pour nous une telle alternative doit défendre un programme d’opposition à l’austérité avec une série de mesures qui imposent une autre répartition des richesses. Un tel programme nécessite une rupture avec le PS qui mène, dans les collectivités, des politiques d’accompagnement de celles du gouvernement. Continuer la lecture

Non au budget d’austérité ce samedi 15 novembre à Tours

Manifestation unitaire du collectif Alternative À l’Austérité (3A) pour dire NON au budgé d’austérité, ce samedi 15 novembre à 15 heures, place Jean-Jaurès à Tours comme dans toute la France.

15 novembre 2014 unitaire contre l'austérité (Collectif 3A) Continuer la lecture

Décès de Rémi Fraisse : le résultat de 2 mois de violences policières contre les opposants au barrage de Sivens.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Rémi Fraisse, étudiant de 21 ans est décédé sur le site de Sivens, en marge de la manifestation qui a rassemblé plusieurs milliers d’opposants au barrage de Sivens.

Le NPA exprime ses condoléances et sa solidarité à la famille et aux proches de Rémi. Il exige que toute la lumière soit faite sur ce décès.

Ce drame est le résultat de 2 mois de violences policières croissantes envers les opposantEs au barrage. De peur de voir se multiplier les résistances comme à Notre-Dame-des-Landes, l’État cherche à briser par la violence et la criminalisation un mouvement qui s’étend et s’approfondit contre les grands projets nuisibles imposés.

Ce passage en force est d’autant plus scandaleux que le rapport d’expert sorti ce jour établit que « le choix d’un barrage en travers de la vallée a été fait sans réelle analyse des solutions alternatives possibles », pointe une évaluation « contestable des besoins réels » et juge «de qualité très moyenne» l’étude d’impact. Il donne raison à celles et ceux qui s’opposent depuis le début à ce projet.

​Le NPA 37 appelle à participer au rassemblement qui est organisé ce mercredi 29 octobre à Tours, à 18h30 place Jean Jaurès pour rendre hommage à Rémi et dénoncer les violences policières.

Voir les appels locaux à se rassembler pour Rémi Fraisse et en soutien à la Z.A.D. du Testet sur le site collaboratif d’informations locales La Rotative : Rassemblements en soutien à la ZAD du Testet à Tours et Loches.

 

Communiqué : retrait du plan social au CHU de Tours !

RETRAIT DU PLAN Logo Convergence des hôpitaux contre l'HôstéritéSOCIAL au CHU de TOURS !

Communiqué de presse NPA37 – le 10 octobre 2014

Le NPA d’Indre-et-Loire condamne le plan social décrété par la direction du CHU. Il dénonce également la brutalité avec laquelle il s’applique à l’encontre des personnels.

Continuer la lecture