Le mardi 31 janvier, Philippe était de passage en Touraine.

meeting poutou2 couleurSoutien au foyer Albert Thomas

A son arrivée à Tours, Philippe Poutou (candidat ouvrier à la présidentielle 2017) fait un passage par le foyer Albert Thomas menacé de fermeture. Ce foyer est un centre d’accueil d’urgence de nuit pour hommes sans abri (accueillant des migrants mais pas que !). Soutenus par un collectif d’organisations et d’habitants du quartier, les résidents et les salariés, se battent contre cette fermeture annoncée le 23 décembre dernier !

Depuis c’est le bar associatif La Barque (lieu d’accueil de jour pour celles et ceux qui vivent dans la rue), situé à quelques centaines de mètres du foyer, qui est à son tour menacé de fermeture. Le collectif de soutien dénonce l’attitude des pouvoirs publics locaux qui voient avec ces fermetures un bon moyen de chasser la misère du centre ville. La résistance s’organise et bien évidemment le NPA en est.

La rencontre avec les migrants, les salariés et leurs soutiens aura été l’occasion d’un fraternel partage d’expériences.

Réunion publique réussie

En soirée se sont environ 120 personnes qui vont participer à notre réunion publique. Belle participation avec pas mal de nouveaux visages dans l’assemblée. Après l’intervention d’une camarade qui a présenté les enjeux des luttes en cours dans le secteurs de la santé, une des animatrices du collectif de soutien au foyer est revenue sur les raisons de la colère. Philippe, quand à lui, a bien insisté sur le fait que pour nous, mener campagne pour les présidentielles aujourd’hui, c’est avant tout faire passer l’idée qu’il n’y aura pas de changements sans qu’on prenne nos affaires en mains. Les questions et le débat seront l’occasion de revenir sur les propositions du NPA (logement, banques..), sur la nécessaire solidarité avec les migrants, sur la situation internationale et sur les quartiers populaire mais aussi de discuter de ce qui nous différencie de Jean Luc Mélanchon.