Métropole 1 – Démocratie 0

Tribune, du groupe 100% à Gauche publiée, en février 2017, dans « La Clarté », journal municipal de Saint-Pierre des Corps.

Depuis le 1er janvier la plus part des services de la ville sont transférés à l’agglomération : la voirie, l’eau, les espaces verts, l’urbanisme…
De façon précipitée le rôle des communes de l’agglomération a été réduit à la portion congrue. En étant à peine caricatural le conseil municipal ne délibérera plus que sur la gestion du cimetière, sur le programme du Centre culturel et sur l’organisation des fêtes municipales.
Que la solution de certains problèmes soit plus facile à résoudre à l’échelle de l’agglomération plutôt qu’à celle de la commune, cela ne fait aucun doute. Mais le problème est qui prend les décisions ? Dorénavant ce sera un Conseil métropolitain pléthorique dont les membres ne seront pas élus par le suffrage universel. Même si le démocratie communale était loin d’être parfaite, le Conseil municipal restait l’instance où les décisions se prenaient au plus près de la population.
Prenons l’exemple de la gestion de l’eau, depuis le 1er janvier 2013 la ville gérait l’eau en régie municipale. Tout n’était pas parfait, la majorité municipale s’étant opposé à en faire une régie « complète » en ne supprimant pas les prestations de Véolia, et en refusant la mise en place d’une tarification sociale du prix de l’eau. Néanmoins la régie dégageait un excédent de 300 000 euros par an qui revenait au usagers et non aux actionnaires de Véolia. A partir du 1er janvier « ce bel outil » qu’est la régie est transféré à la Métropole. Y aura-t-il un Conseil d’exploitation de la régie au niveau de l’agglomération ? Est-ce que les usagers et les élus de St Pierre y seront représentés ?
Avec la création de la Métropole, les décisions seront centralisées, bureaucratisées, éloignées des habitants et la démocratie va y perdre beaucoup.