C’est Michelin qu’il faut licencier !

Solidarité avec les bibsCommuniqué de presse du 10 octobre 2013

Michelin montre encore une fois son vrai visage, par son mépris à l’égard de ses salariés-es. Non content de les priver de boulot, de jeter des familles entières dans le désarroi, il reste droit dans ses bottes dans le cadre des négociations.

Le NPA dénonce ce patron voyou, qui n’a comme seule boussole que le profit, toujours plus de profit. Faut-il rappeler qu’en 2012, ses bénéfices ont progressé de 7,4% et que les résultats du premier semestre 2013 confirment cette progression ? Rien ne justifie donc économiquement la fermeture du site de Joué et les suppressions d’emplois qui vont avec, et, d’autre part, il a largement les moyens de satisfaire les revendications de l’intersyndicale de Joué les Tours au sujet du plan social. Une telle situation ne devrait pas exister sous un gouvernement de gauche…mais encore faudrait-il qu’il soit de gauche ! Le Parti Socialiste qui a toutes les clés du pouvoir ne lève pas le petit doigt pour aider les travailleurs-euses en lutte contre leur patron. Il a clairement fait le choix du Medef, à Michelin comme partout ailleurs.

Pourtant ce type de licenciements devrait être interdit. Aujourd’hui, le NPA est totalement solidaire de la lutte des salariés-es de Michelin, de leurs actions et de leur colère.

NPA de l’Indre et Loire, le 10 octobre 2013

 Pour aller plus loin : voir les archives du NPA concernant Michelin sur notre site central.